• Boeing publie ses résultats du deuxième trimestre 2019

    CHICAGO,  le 24 juillet 2019 - 

    • Boeing poursuit son engagement auprès des autorités de réglementation et de ses clients du monde entier pour assurer le retour en service en toute sécurité du 737 MAX.
    • Comme annoncé récemment, le Groupe a enregistré une charge et une augmentation de coûts en raison de l’immobilisation au sol du 737 MAX.
    • Le Groupe annonce un chiffre d’affaires de 15,8 milliards de dollars reflétant les répercussions liées au 737 MAX, ainsi qu’une hausse du volume d’activité de ses divisions Défense (BDS) et Services (BGS).
    • Les pertes par action ressortent à (5,21 dollars) selon les normes comptables GAAP et à (5,82 dollars) selon les normes comptables non-GAAP.
    • Le cash-flow opérationnel a atteint (0,6 milliard de dollars) ; le Groupe a versé 1,2 milliard de dollars en dividendes.
    • Le carnet de commandes total s’élève à 474 milliards de dollars et compte plus de 5 500 avions commerciaux.
    • La trésorerie disponible et les titres négociables totalisent 9,6 milliards de dollars et assurent une importante liquidité.
    • Les prévisions publiées antérieurement pour l’exercice 2019 ne tiennent pas compte des répercussions liées au 737 MAX ; de nouvelles prévisions seront publiées à une date ultérieure.

    Au deuxième trimestre 2019, Boeing [NYSE: BA] a réalisé un chiffre d’affaires de 15,8 milliards de dollars, et des pertes par action de (5,21) dollars selon les normes comptables GAAP et de 5,82 dollars selon les normes comptables non-GAAP, reflétant d’une part la charge annoncée précédemment (qui réduit le chiffre d’affaires de 5,6 milliards de dollars et le bénéfice par action de 8,74 dollars) et, d’autre part, la baisse des livraisons de Boeing 737, partiellement compensée par une augmentation du volume d’activité des divisions Défense et Services. Boeing a généré un cash-flow opérationnel de (0,6) milliard de dollars et versé 1,2 milliard de dollars en dividendes.

    Les prévisions financières annoncées précédemment pour l’exercice 2019 ne tiennent pas compte de la situation du 737 MAX et de ses répercussions. En raison des incertitudes qui entourent le calendrier et les conditions de remise en service de la flotte de 737 MAX, de nouvelles prévisions seront publiées à une date ultérieure. Boeing collabore étroitement avec l'Administration fédérale de l’aviation américaine (FAA) au processus mis en place pour certifier la mise à jour du logiciel utilisé sur les avions 737 MAX et procéder à la remise en service de ces appareils en toute sécurité.

    Des moyens de développement et une campagne d’essais rigoureux sont en cours ; nous remettrons le logiciel final à la FAA dès que nous aurons répondu à l’ensemble de ses exigences en vue de sa certification. Les autorités de réglementation détermineront le processus de certification du logiciel MAX et de la mise à jour des outils de formation, ainsi que le calendrier de levée de l’interdiction de vol du Boeing 737 MAX.

    « Boeing traverse une période charnière de son histoire et nous restons pleinement focalisés sur le respect de nos valeurs fondamentales que sont la sécurité, la qualité et l’intégrité dans tout ce que nous faisons et entreprenons pour remettre le 737 MAX en service en toute sécurité », a déclaré Dennis Muilenburg, Président-directeur général de Boeing. « Au cours de cette période difficile, les équipes opérationnelles à tous les niveaux du Groupe continuent de travailler d’arrache-pied pour honorer nos engagements et saisir de nouvelles opportunités en nous appuyant sur de solides fondamentaux à long terme. »

    Retrouvez l’intégralité du communiqué en anglais sur Boeing.com.