• Boeing et ses partenaires des Émirats arabes unis cherchent à produire des biocarburants durables à partir de plantes désertiques

    • Les innovations enregistrées permettront de produire des biocarburants plus efficients pour l’aviation et l’automobile
    • Ce projet pilote, qui testera des plantes du désert cultivées à l’eau de mer, représente un fort potentiel pour de nombreuses régions sèches

    ABOU DHABI, Émirats arabes unis,  22 janvier 2014 - Boeing et ses partenaires dans le domaine de la recherche aux Émirats arabes unis (EAU) ont accompli de véritables percées dans le développement des biocarburants durables destinés à l’aviation. Ils ont en effet constaté que des plantes du désert alimentées à l’eau de mer peuvent produire du biocarburant avec une efficacité supérieure à d’autres matières premières bien connues. Rattaché à l’Institut Masdar des sciences et technologies d’Abou Dhabi, le Sustainable Bioenergy Research Consortium (SBRC) testera ces découvertes dans le cadre d’un projet qui pourrait aboutir à la production de plantes pour biocarburants dans des pays arides, tels que les Émirats arabes unis.

    « Ces plantes, dites « halophytes » et utilisées en tant que source de carburant renouvelable pour l’aviation et d’autres véhicules, sont encore plus prometteuses que nous l’imaginions », a déclaré Alejandro Rios, directeur du consortium SBRC. « Les Émirats sont très en avance en matière d’étude des terres désertiques et de l’eau de mer pouvant être utilisées pour cultiver des matières premières transformables en biocarburants durables. Les applications potentielles de ce projet intéressent d’autres parties du monde. »

    Financé par Boeing, la compagnie aérienne Etihad Airways et Honeywell UOP, le consortium SRBC est dédié au développement et à la commercialisation de biocarburants aéronautiques durables, dont la production de dioxyde de carbone (CO2) est de 50 à 80 % inférieure à celle des combustibles fossiles sur l’ensemble de leur cycle de vie.

    « Etihad Airways se félicite des résultats des recherches menées sur ces plantes tolérantes à l’eau salée » a déclaré James Hogan, PDG de la compagnie Etihad Airways. « C’est une avancée majeure dans le développement d’un biocarburant aéronautique réellement durable issu d’une source végétale renouvelable et qui correspond à notre environnement. »

    Les graines des plantes halophytes contiennent de l’huile qui est adaptée à la production de biocarburants. Les recherches du consortium SBRC montrent que ces arbustes peuvent être entièrement transformés en biocarburant avec un rendement supérieur à nombre d’autres matières premières.

    Dans le courant de l’année, les scientifiques du SBRC vont créer un écosystème expérimental en semant deux champs de plantes halophytes dans le sol sablonneux d’Abou Dhabi. De l’eau de mer usée provenant d’une ferme marine où sont élevés des poissons et des crevettes sera utilisée pour nourrir les plantes halophytes qui, en poussant, nettoient l’eau. Celle-ci sera ensuite déversée dans un champ de mangroves avant d’être rejetée dans l’océan. Les deux récoltes seront ensuite converties en biocarburants aéronautiques sur la base des résultats de recherches du SBRC.

    « Ce projet peut avoir un impact planétaire, dans la mesure où 97 % de l’eau que l’on trouve sur Terre est salée, et 20 % des terres émergées sont désertiques », a ajouté Alejandro Rios.

    « Boeing s’investit dans l’identification des moyens permettant de réduire les émissions de gaz carbonique générées par les avions et à ce titre, les biocarburants aéronautiques durables représentent un élément-clé de notre stratégie », a déclaré Jeffrey Johnson, président de Boeing pour le Moyen-Orient. « Les recherches consacrées par l’Institut Masdar aux biocarburants laissent entrevoir un formidable potentiel, et nous saluons le leadership et la volonté d’Abou Dhabi d’innover dans un domaine aussi primordial. »

    Annoncés lors du World Future Energy Summit, les succès enregistrés par les chercheurs du SBRC confirment le vif intérêt que portent les Emirats arabes unis à l’industrie des biocarburants aéronautiques durables. Le 18 janvier, un Boeing 777-300ER de la compagnie Etihad Airways a effectué un vol de démonstration grâce, en partie, à du biocarburant aéronautique durable produit aux Émirats arabes unis. Le 19 janvier, Boeing, Etihad Airways, l’Institut Masdar et d’autres partenaires ont lancé l’initiative BIOjet Abu Dhabi: Flight Path to Sustainability, qui vise à soutenir la recherche dans le domaine des biocarburants, la production de matières premières et les moyens de raffinage.

    Ces activités s’inscrivent dans la lignée du programme économique Abu Dhabi Economic Vision 2030. Celui-ci porte sur le développement de sources d’énergies durables dans le but de diversifier l’économie des Émirats arabes unis et d’augmenter les opportunités offertes à la main-d’œuvre des Émirats.

    Boeing collabore avec des compagnies aériennes, des organismes de recherche, des gouvernements et d’autres partenaires pour développer des chaînes d’approvisionnement en biocarburants durables à travers le monde, notamment aux États-Unis, en Chine, au Brésil, en Europe et en Australie. Pour plus d’informations, visitez http://www.boeing.com/environment/

    # # #