• Boeing et Icelandair finalisent une commande de seize 737 MAX

    • La compagnie islandaise exploitera des 737 MAX 8 et des 737 MAX 9
    • Cette commande est assortie de droits d’achat pour huit 737 MAX supplémentaires

    REYKJAVÍK, Islande,  13 février 2013 - Boeing et la compagnie Icelandair annoncent ce jour la signature d’une commande ferme de 16 Boeing 737 MAX pour un montant de plus de 1,6 milliard de dollars au prix catalogue. Initialement annoncée en décembre 2012 sous la forme d’un engagement d’achat pour 12 appareils, cette commande a été portée à 16 Boeing 737 MAX 8 et 737 MAX 9, et est assortie de droits d’achat pour 8 exemplaires supplémentaires. La présente annonce porte à 1.180 le nombre total de Boeing 737 MAX commandés à ce jour.

    « Ces 737 MAX viendront compléter progressivement notre flotte de Boeing 757 et nous permettront de poursuivre le développement de notre réseau en réalisant des économies de carburant optimales », a déclaré Bjorgolfur Johannsson, président et CEO du groupe Icelandair.

    Le 737 MAX s’appuie sur les performances du 737 NG, l’avion le plus vendu au monde. Équipé des nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International dotés des toutes dernières innovations technologiques, le 737 MAX affiche le plus haut niveau de performance, de fiabilité et de confort passager sur le marché des monocouloirs. Les compagnies clientes du 737 MAX bénéficieront d'une réduction de la consommation de carburant de 13 % par rapport aux plus performants des monocouloirs actuellement sur le marché.

    « Le 737 MAX complètera parfaitement la flotte Icelandair entièrement constituée d’avions Boeing et permettra à la compagnie d’étendre ses opérations à travers l’Europe et l’Amérique du Nord, en conjuguant économies de carburant, flexibilité des itinéraires et un meilleur confort passager », a déclaré Todd Nelp, vice-président des ventes en Europe pour Boeing Aviation Commerciale.

    Le groupe Icelandair exploite actuellement une flotte de 23 appareils, tous des Boeing 757, pour le transport de passagers et de fret. La compagnie islandaise a tiré parti de l’emplacement géographique de son hub de Reykjavík, situé à mi-chemin entre l’Amérique du Nord et l’Europe, pour développer un réseau en plein essor desservant plus de 35 destinations internationales.

    # # #