• Boeing obtient le feu vert de la FAA quant aux améliorations apportées aux batteries du 787

    • Les modifications vont commencer sur les flottes de 787 existantes ; les livraisons reprendront prochainement
    • Boeing accompagnera ses clients dans le cadre de cette remise en service opérationnel

    EVERETT,  19 avril 2013 - L’Administration fédérale de l’aviation américaine (FAA)  a approuvé aujourd’hui les améliorations apportées au système de batteries du 787 Dreamliner ce qui permet à Boeing et à ses clients d’installer les modifications approuvées et ouvre la voie à une reprise des vols et des livraisons.

    « Le feu vert de la FAA autorise les compagnies aériennes à entamer le processus de remise en service du 787 et ce en toute confiance quant à la sécurité et à la fiabilité de ce nouvel avion révolutionnaire », a déclaré Jim McNerney, Président-directeur général de Boeing. « Nous franchissons cette nouvelle étape importante avec nos clients et les partenaires de ce programme avec la certitude que les promesses du 787 et les avantages que cet avion apporte aux compagnies aériennes et à leurs passagers sont absolument intacts. »

    La décision de la FAA permettra la remise en service des 787 aux États-Unis dès que les améliorations auront été installées. En ce qui concerne les 787 basés et modifiés en dehors des États-Unis, l’autorisation finale de remise en service sera délivrée par les autorités de réglementation nationales compétentes.

    L’approbation des améliorations apportées au système de batteries du 787 a été délivrée par la FAA à l’issue d’une étude exhaustive des tests de certification. Ces essais ont été élaborés pour valider que tous les éléments constitutifs de la batterie, ainsi que l’intégration de celle-ci dans le système de charge et une nouvelle enceinte, fonctionnent comme prévu dans des conditions opératoires normales et en cas de défaillance. Les essais ont été menés sous la supervision de la FAA pendant une période d’un mois qui a commencé début mars.

    « La FAA a placé la barre très haut pour notre équipe et notre solution », a ajouté Jim McNerney. « Nous apprécions la diligence, l’expertise et le professionnalisme de l’équipe technique de la FAA, ainsi que le leadership dont ont fait preuve Michael Huerta, l’administrateur de la FAA et Ray LaHood, ministre américain des Transports, tout au long de ce processus. L’engagement partagé avec les autorités de réglementation du monde entier et nos clients pour obtenir des appareils sûrs, fiables et économes en carburants a permis de faire de l’avion le moyen de transport aujourd’hui le plus sûr. »

    En collaboration avec ses partenaires fournisseurs et en apportant son soutien aux enquêtes menées par les agences en charge de la sécurité des transports aux États-Unis (NTSB) et au Japon (JTSB), Boeing a procédé à une analyse technologique et à des essais extensifs pour comprendre de manière approfondie les facteurs ayant pu provoquer les défaillances et la surchauffe survenues sur les batteries lors des deux incidents de janvier dernier. L’équipe a consacré plus de 100 000 heures à l’élaboration de plans de tests, à la réalisation d’équipements d’essais, à l’exécution d’essais et à l’analyse des résultats pour s’assurer que les solutions proposées satisfont à toutes les exigences.

    « Notre équipe a travaillé sans relâche pour mettre au point une solution complète qui réponde pleinement aux exigences de la FAA, des agences de réglementation du monde entier et de nos clients, ainsi qu’à nos propres standards de sécurité et de fiabilité », a pour sa part indiqué Ray Conner, président et CEO de Boeing Aviation Commerciale. « Grâce aux compétences et au dévouement des équipes Boeing et de nos partenaires, nous avons atteint cet objectif et rendu ce formidable avion encore plus performant. »

    Boeing a également fait appel à une équipe de plus d’une douzaine d’experts en batteries issus de différentes industries, des pouvoirs publics, du monde universitaire et des agences de sécurité et de protection des consommateurs pour contrôler et valider les hypothèses, les conclusions, la solution proposée et le plan de test.

    Les améliorations apportées au système de batteries incluent des modifications de conception visant à éviter une défaillance et, le cas échéant, à l’isoler. De plus, des améliorations ont également été mises en œuvre dans les processus de production, d’exploitation et de tests. La nouvelle enceinte en acier inoxydable est conçue pour empêcher que toute surchauffe de la batterie n’affecte le reste de l’avion ou les passagers.

    « Il s’agit d’une solution complète et permanente qui comporte plusieurs niveaux de protection », a précisé Ray Conner. « Le niveau de protection ultime est assuré par la nouvelle enceinte, grâce à laquelle même une défaillance de la batterie ne peut avoir d’impact sur l’avion ni provoquer d’incendie. Nous disposons de la bonne solution, et nous sommes prêts à la mettre en œuvre », a-t-il ajouté.

    « Nous remercions nos clients de la patience dont ils ont fait preuve ces derniers mois », a poursuivi Ray Conner. « Nous savons qu’ils ont souffert de ne pouvoir faire décoller leurs 787, ainsi que des retards de livraisons. Nous sommes impatients de les aider à remettre leurs avions en service le plus tôt possible. »

    Boeing a déployé des équipes à travers le monde pour procéder à l’installation des systèmes de batteries améliorés sur les 787. Les kits comprenant les pièces nécessaires aux nouveaux systèmes de batteries sont prêts à partir et les nouvelles batteries vont également être expédiées immédiatement. Des équipes Boeing ont été affectées aux sites des clients pour installer les nouveaux systèmes. Les avions seront modifiés dans l’ordre approximatif dans lequel ils ont été livrés.

    « Toutes nos équipes sont prêtes à faire revoler les 787 de nos clients », a conclu Ray Conner.
    Boeing va par ailleurs procéder à l’installation des modifications sur les nouveaux avions dans ses deux usines d’assemblage final du 787, les prochaines livraisons devant reprendre au cours des semaines à venir. Malgré l’interruption des livraisons qui a commencé en janvier, Boeing compte honorer l’ensemble des livraisons prévues en 2013 d’ici la fin de cette année. Boeing prévoit par ailleurs que les problèmes rencontrés sur les batteries du 787 n’auront pas d’impact significatif sur les prévisions financières annoncées au titre de l’exercice 2013.

    Pour toute information complémentaire sur le 787, visitez nos sites en français (www.boeing.fr/presse/787) et en anglais (787updates.newairplane.com/).


    # # #