• Boeing prévoit une augmentation de la demande mondiale en pilotes de ligne

    • Un demi-million de nouveaux pilotes seront nécessaires pour accompagner les livraisons d'avions prévues sur 20 ans
    • La demande en techniciens de maintenance reste forte

    MIAMI,  29 août 2013 - Selon Boeing, le secteur de l’aviation commerciale aura besoin de plus d’un million de nouveaux pilotes et techniciens pour accompagner l’augmentation des livraisons de nouveaux appareils au cours des deux prochaines décennies. La demande en pilotes et en techniciens devrait augmenter dans le monde entier.

    À l’occasion d’un événement marquant le lancement de la formation en vol sur 787 au centre Boeing Flight Services de Miami, le Groupe a publié aujourd’hui le « 2013 Pilot and Technician Outlook », une étude reconnue qui définit les futurs besoins en personnel aéronautique. Dans cette étude, Boeing prévoit les besoins suivants à l’horizon 2032 :

    • 498.000 nouveaux pilotes d’avions commerciaux
    • 556.000 nouveaux techniciens de maintenance au sein des compagnies aériennes

    « La demande urgente en personnel aéronautique compétent représente un problème mondial très concret », a déclaré Sherry Carbary, vice-présidente de Boeing Flight Services. « Pour combler le manque de pilotes et de techniciens que connaît notre industrie, il est indispensable d’améliorer notre formation en utilisant les technologies les plus sophistiquées afin de séduire et de fidéliser les jeunes attirés par les carrières aéronautiques. »

    Les perspectives 2013 font état d’une augmentation significative de la demande en pilotes — par rapport aux prévisions précédentes — dans toutes les régions, à l’exception de l’Europe, qui enregistre un léger recul par rapport aux prévisions de l’année dernière. Dans l’ensemble, la demande est tirée par l’augmentation régulière des livraisons d’avions, notamment des monocouloirs, et représente environ 25.000 nouveaux pilotes par an au plan mondial.

    La demande mondiale concernant les techniciens demeure importante, avec environ 28.000 nouveaux postes par an. Cependant, l’introduction d’avions plus efficients et plus intelligents entraînera une baisse du nombre de mécaniciens, dans la mesure où les avions vieillissants — qui nécessitent généralement davantage d’entretien — vont être progressivement mis hors service. Dans certains domaines, l’utilisation de nouvelles technologies aéronautiques faisant appel à des composants plus avancés devrait entraîner une diminution des besoins de maintenance et, par conséquent, de la demande en techniciens.

    Les prévisions mondiales en pilotes et techniciens se répartissent comme suit :
    • Asie-Pacifique - 192.300 pilotes et 215.300 techniciens
    • Europe - 99.700 pilotes et 108.200 techniciens
    • Amérique du Nord – 85.700 pilotes et 97.900 techniciens
    • Amérique Latine - 48.600 pilotes et 47.600 techniciens
    • Moyen-Orient - 40.000 pilotes et 53.100 techniciens
    • Afrique - 16.500 pilotes et 15.900 techniciens
    • Russie et CEI - 15.200 pilotes et 18.000 techniciens

    « Il s’agit d’un problème mondial que seules l’innovation et des solutions déployées dans l’ensemble de l’industrie permettront de résoudre » a ajouté Sherry Carbary. « Nous devons attirer davantage de jeunes vers les carrières aéronautiques en recherchant en permanence des moyens innovants pour former les pilotes et les techniciens — par exemple en abandonnant progressivement l’apprentissage classique basé sur le papier et le tableau noir au bénéfice d’outils actuels tels que les tablettes, les eBooks, les jeux et les solutions en 3D. L’aviation est un domaine passionnant, et notre devoir est d’en faire un secteur professionnel viable pour que la jeunesse du monde entier y fasse carrière. »

    # # #