• Boeing participe à la création d’un laboratoire de recherche dédié aux matériaux composites thermoplastiques aux Pays-Bas

    ENSCHEDE (Pays-Bas),  26 juin 2012 - Un centre de recherche sur les matériaux composites thermoplastiques, dont les études sont utilisées par Boeing et d’autres entreprises du secteur aéronautique, vient d’inaugurer un nouveau laboratoire à Enschede, aux Pays-Bas.

    « Avec l’ouverture de ce laboratoire, le Centre de recherche sur les matériaux composites thermoplastiques (TPRC) est désormais une réalité », a déclaré William Gerry, représentant de Boeing et président du conseil d’administration du TPRC. « L’équipe de recherche du TPRC est à présent hébergée dans des installations exceptionnelles. Elles pourront ainsi réaliser les mesures de haute précision indispensables aux recherches de pointe dans le domaine des composites thermoplastiques, qui sont utilisés dans un large éventail de marchés. »

    Il y a trois ans, Boeing, Fokker, Ten Cate Advanced Composites et l’Université de Twente ont signé un accord portant sur la création du TPRC (Thermoplastics Composites Research Center) au sein de l’établissement universitaire, avec pour mission d’accélérer les développements scientifiques et technologiques des composites thermoplastiques au profit de nouvelles applications, principalement dans le secteur aéronautique.

    Depuis, le TPRC s’est concentré sur l’incorporation de nouveaux chercheurs, aux niveaux national et international, en accordant la priorité aux experts en la matière. Outre les quatre partenaires fondateurs, cinq entreprises ont rejoint le consortium TPRC : Instron, DTC, Pinette, Aniform et Italmatic. Ces entreprises sont issues de secteurs variés, autres que l’aéronautique : la fabrication d’équipements, l’ingénierie mécanique et le développement de matériaux.

    Les membres du TPRC partagent et diffusent les informations relatives aux composites thermoplastiques par le biais de conférences, formations et cours organisés à l’attention des étudiants, des chercheurs et des industriels. Actuellement, quinze personnes travaillent au TPRC et l’équipe devrait atteindre vingt membres d’ici la fin de l’année.

    Boeing a investi dans le TPRC en vue d’élargir sa base de fournisseurs de composites thermoplastiques. Le TPRC a pour objectif de permettre aux clients de Boeing d’accéder plus rapidement au développement et à l’utilisation de technologies de traitement et de matériaux thermoplastiques, ainsi qu’à des fournisseurs et à des composants aéronautiques de rang mondial moyennant un coût, un temps de cycle et un poids réduits.

    Tous les membres du consortium contribuent à parts égales aux projets de recherche communs. L’université de Twente héberge le TPRC et une équipe dédiée est chargée d’assurer la gestion des projets et son fonctionnement au quotidien.

    Selon le concept du TPRC, les différents partenaires collaborent au sein de la chaîne d’approvisionnement en composites thermoplastiques. Outre l’industrie aéronautique, la recherche concerne un large éventail de marchés tels que l’énergie éolienne, les hydrocarbures, l’automobile, la santé, les machines-outils, les infrastructures, le sport et l’industrie navale. Le TPRC permet aux chercheurs et développeurs de travailler en étroite collaboration sur des projets innovants avec une utilisation mutuelle de leurs équipements de recherche.

    « Boeing est un partenaire historique important de nombreux fournisseurs et de clients aux Pays-Bas », a déclaré Marlin Dailey, président de Boeing pour l’Allemagne, l’Europe du nord, l’Union Européenne et l’Afrique. « Nous apprécions l’expertise technique des Pays-Bas, et cette initiative menée avec l’industrie et des universitaires néerlandais nous aide à développer des technologie aéronautiques innovantes qui améliorent notre compétitivité sur le plan international. »

    Les débuts du TPRC remontent à 2008, lorsque Boeing, Ten Cate, Fokker et l’Université de Twente ont commencé à collaborer à deux projets de recherche impliquant des matériaux utilisés dans les composites thermoplastiques, ainsi que des méthodes de jonction et de collage.

    La part de composants thermoplastiques augmente dans le secteur aéronautique, car les clients apprécient les produits plus légers, plus économiques et davantage respectueux de l’environnement. Des entreprises telles que Boeing sont en permanence à la recherche d’innovations capables d’accélérer le développement de technologies composites thermoplastiques et de favoriser leur déploiement dans des lignes de produits de façon rapide et efficace.

    Le TPRC est l’un des nombreux consortiums de recherche auquel Boeing prend part à travers le monde. À ce titre, le TPRC peut accéder à un réseau mondial de consortiums et centres de recherche en vue d’échanger des informations et de collaborer à différents projets de recherche.

    Outre le TPRC, ces programmes de recherche incluent l’Advanced Manufacturing Research Center de l’université de Sheffield (Royaume-Uni), l’Integrated Vehicle Health Management Center de l’université de Cranfield (Royaume-Uni), le Direct Manufacturing Research Center de l’université de Paderborn (Allemagne) et l’Advanced Forming Research Center de l’université de Strathclyde (Royaume-Uni).

    Boeing Research & Technology (BR&T), qui est la structure de R&D de pointe  de Boeing, apporte son soutien financier et son expertise technique à ces consortiums de recherche. BR&T fournit des technologies innovantes qui permettent le développement des solutions aéronautiques de demain tout en améliorant les temps de cycle, le coût, la qualité et les performances des produits et des services aéronautiques actuels.

    En plus de ces consortiums, BR&T dispose de centres de recherche en Australie, en Chine, en Inde et en Russie, ainsi qu’en Espagne.