• Dix nouvelles mesures environnementales pour le programme 777 de Boeing

    • Les nouveaux processus permettent de réduire la consommation de carburant et les émissions dLes nouveaux processus permettent de réduire la consommation de carburant et les émissions de CO2 pendant les phases de peinture et de livraisone CO2 pendant les phases de peinture et de livraison
    • Air New Zealand est la première compagnie à bénéficier de ces dix nouvelles initiatives

    EVERETT,  21 novembre 2011 - Le programme Boeing 777 procède actuellement à la mise en œuvre de dix mesures qui permettront de réduire chaque année les émissions de CO2 de près de 2 500 tonnes et la consommation de kérosène de plus de 1,1 millions de litres au cours du processus de livraison de cet appareil. Air New Zealand, qui a réceptionné un 777-300ER le 7 novembre, est la première compagnie à bénéficier de ces mesures.

    « Nous nous félicitons de prendre part à ce programme », a déclaré Duncan Mairs, le directeur technique d’Air New Zealand, actuellement à Seattle pour superviser la livraison des 777-300ER commandés par la compagnie néo-zélandaise. « De nombreuses initiatives environnementales sont actuellement déployées au sein de notre industrie, et la mise en œuvre de nouvelles solutions visant à réduire l’impact environnemental de la construction d’un avion marque une nouvelle étape majeure dans les démarches que nous suivons pour devenir la compagnie aérienne la plus performante au monde sur le plan environnemental. »

    Pendant les vingt jours que dure la phase de peinture et de livraison, les employés de Boeing incorporent de nouveaux processus, tels que la réduction du renouvellement de l’eau potable et des filtres hydrauliques, l’utilisation d’un apprêt sans chromate pendant le processus de peinture, l’amélioration du recyclage et l’emploi de chariots électriques au lieu de véhicules à essence.

    Une vidéo présentant ces mesures d’économie d’énergie est disponible en cliquant sur le lien suivant: http://bcove.me/gcdn6c0v.

    « Une équipe d’employés a identifié plusieurs doublons au cours des essais », explique Jeff Klemann, vice president du centre de livraisons d’Everett. « Par exemple, nous avons décidé de supprimer les tests moteurs, car ils sont déjà effectués par GE, le motoriste du 777. Cette mesure permettra de réduire les émissions de CO2 de plus de 635 tonnes en 2012, ainsi que les niveaux de bruit et d’émissions pour le voisinage. »

    L’équipe a également amélioré le processus de préparation des vols d’essais effectués en amont des livraisons. La diminution du volume de kérosène embarqué se traduit par une réduction de la masse de l’appareil, avec à la clé des économies de carburant. Ces initiatives de préparation permettant de raccourcir la durée des vols assureront des économies annuelles de plus de 730 000 litres de carburant.

    L’apprêt sans chromate utilisé sur l’appareil livré à Air New Zealand début novembre réduit l’impact environnemental de la peinture et limite les risques potentiels pour la santé et la sécurité au cours du processus de peinture. Il élimine par ailleurs les procédures spéciales de manipulation des déchets et des produits de nettoyage de peinture, et évite la création de zones de traitement spécifiques hors-site. Ces avantages sont également applicables lorsque les avions seront préparés en vue d’une reprise de peinture.

    Neuf de ces dix mesures environnementales sont actuellement mises en œuvre sur l’ensemble des 777 livrés, l’utilisation de l’apprêt sans chromate étant facultative. Air New Zealand utilisera cet apprêt sur les Boeing 777 qui lui seront livrés prochainement.