• Le Boeing 747-8 Freighter, alimenté en biocarburant, atterrira au Bourget lundi

    Reliant Seattle au Bourget, ce vol transatlantique est le premier accompli par un avion commercial dont tous les moteurs sont alimentés en biocarburant

    SEATTLE,  16 juin 2011 - Le nouvel avion cargo de Boeing, le 747-8 Freighter, atterrira lundi 20 juin au Salon du Bourget au terme d’un vol historique à double titre : pour rejoindre le Bourget où il sera présenté pour la première fois en dehors des États-Unis, le 747-8 Freighter aura en effet traversé l’Atlantique en utilisant un carburant d’origine biologique. Il s’agit du premier vol transatlantique au monde effectué par un avion commercial dont les moteurs sont alimentés en biocarburant.

    Le capitaine Keith Otsuka et le capitaine Rick Braun, accompagnés par le capitaine Sten Rossby, pilote de la compagnie Cargolux, vont accomplir ce vol grâce aux quatre moteurs GE GEnx-2B du 747-8 Freighter alimentés par un mélange composé pour 15 % de biocarburant à base de caméline et pour 85 % de kérosène traditionnel de type Jet-A. L’avion se posera sur la piste du Bourget lundi 20 juin aux environs de 17 heures, heure de Paris, après 8 029 km de vol.

    « Ce vol historique a valeur d’exemple pour toutes les initiatives prises par l’industrie aéronautique en vue de réduire les émissions carbone », a déclaré Elizabeth Lund, Vice-présidente et Directrice générale du programme 747-8. « Le 747-8 Freighter s’inscrit parfaitement dans le cadre de ces initiatives, grâce aux impressionnantes améliorations qu’il apporte en termes d’économies de carburant, de réduction des émissions carbone et de l’empreinte sonore. »

    La caméline utilisée pour créer ce biocarburant a été cultivée dans le Montana et préparée par UOP, filiale de Honeywell. Pour utiliser du biocarburant, Boeing n’a apporté aucune modification à l’avion, à ses moteurs et aux procédures opérationnelles avant le décollage. Les paramètres de vol normaux sont respectés et ont été au préalable validés par la FAA, l’Administration Fédérale de l’Aviation Américaine.

    Le 747-8 Freighter sera exposé sur le statique du Bourget les 21 et 22 juin. Il doit ensuite quitter le Salon dans la soirée du 22 juin pour rejoindre le siège de la compagnie Cargolux, situé au Luxembourg, pour une visite de deux jours. Cargolux doit prendre livraison du premier 747-8 Freighter et le mettre en service au cours de l’été.

    Le 747-8 Freighter est le tout nouveau 747 de grande capacité de Boeing qui offre aux compagnies de transport de fret les coûts d’exploitation les plus bas et le meilleur rapport qualité-prix de tous les avions utilisés pour le transport de marchandises, tout en assurant des performances environnementales accrues.

    Les biocarburants dans l’aviation
    ASTM International, l’organisme de normalisation mondial chargé de superviser la spécification des carburants en Amérique du Nord, a récemment approuvé un amendement à l’actuelle spécification en vue d’intégrer les carburants d’origine organique. La nouvelle version relative au kérosène sera publiée dans le courant de cette année et permettra d’utiliser les nouveaux carburants sans agrément particulier. Les efforts industriels porteront alors sur la montée en production et sur les travaux visant à assurer la durabilité des sources de carburant actuellement à l’étude.

    Les biocarburants d’origine végétale permettent de diminuer de façon significative les émissions carbone car les plantes absorbent le CO2 au cours de leur croissance. Ces biocarburants constituent à ce titre un élément-clé de la stratégie déployée par l’industrie aéronautique pour atteindre une croissance neutre en carbone après 2020. Boeing, UOP (filiale d’Honeywell) et GE, ainsi que d’autres grandes entreprises industrielles travaillent depuis cinq ans au développement d’un biocarburant aéronautique durable avec des programmes d’essais en vol sur des avions commerciaux et militaires, des essais de performances des réacteurs au sol et en laboratoire afin d’assurer le respect des exigences très strictes du secteur aéronautique en matière de sécurité et de performances des carburants utilisés.

    La caméline, une plante énergétique cultivée en alternance avec le blé sec, est l’une des sources de biocarburants qui ont été identifiées au cours d’une étude de grande ampleur menée par Boeing et d’autres entreprises dans le Nord-ouest des États-Unis dans le cadre du projet Sustainable Aviation Fuels Northwest (www.safnw.com). Boeing mène les évaluations de biocarburants dans plusieurs régions (Australie/Nouvelle Zélande, Mexique, Émirats Arabes Unis et Chine), dans le but d’identifier des sources de carburant potentielles qui ne menacent pas les besoins en terre et en eau des cultures vivrières, et ne participent pas à la déforestation. À terme, l’objectif est de mettre en place des chaînes d’approvisionnement au niveau régional pour produire du biocarburant aéronautique pouvant être mélangé à du kérosène classique de type Jet-A, et de réduire ainsi la dépendance du secteur aéronautique vis-à-vis des combustibles fossiles.