• Boeing fixe la livraison du premier 787 au troisième trimestre

    EVERETT, État de Washington,  18 janvier 2011  - Boeing annonce ce jour que la livraison du premier Boeing 787 Dreamliner est prévue pour le troisième trimestre de cette année. Cette nouvelle date de livraison reflète l’impact d’un incident qui s’est produit en novembre dernier au cours d’un vol d’essai, et inclut la période nécessaire pour produire, installer et tester la mise à jour d’un logiciel et de nouveaux panneaux de distribution électrique à bord des avions d’essai et des avions de série.

    « Cette nouvelle date de livraison du premier 787 Dreamliner tient compte du travail qui reste à accomplir pour effectuer les essais et procéder à la certification du 787», déclare Scott Fancher, vice-president et directeur général du programme 787. « Nous avons également prévu une certaine marge dans le calendrier afin de disposer de temps supplémentaire pouvant s’avérer nécessaire pour finaliser le processus de certification. » 

    Les différents appareils d’essai ont été progressivement réintégrés dans le programme d’essais en vol. Après installation de la version provisoire du logiciel et des améliorations apportées au niveau du matériel, quatre avions d’essai en vol ont fait l’objet d’une série complète d’essais au sol et d’une révision approfondie afin de garantir leur aptitude à voler de nouveau. Les deux autres appareils d’essai reprendront leurs activités en vol au cours des jours à venir, permettant ainsi la reprise des vols de la totalité de la flotte d’avions d’essais. 

    Cette modification de la date prévue pour la première livraison du 787 ne devrait pas avoir d’incidence sur les résultats financiers de Boeing pour l’exercice 2010. Les prévisions financières et les premières livraisons de 787 envisagées pour l’année 2011 seront annoncées lors de la téléconférence des résultats qui se tiendra le 26 janvier. 


    Forward-Looking Statements
    Certain statements in this report may be "forward-looking" within the meaning of the Private Securities Litigation Reform Act of 1995. Words such as "expects," "intends," "plans," "projects," "believes," "estimates," "targets," "anticipates," and similar expressions are used to identify these forward-looking statements. Forward-looking statements are based upon assumptions about future events that may not prove to be accurate. These statements are not guarantees of future performance and involve risks, uncertainties and assumptions that are difficult to predict. Actual outcomes and results may differ materially from what is expressed or forecasted in these forward-looking statements. As a result, these statements speak to events only as of the date they are made and we undertake no obligation to publicly update or revise any forward-looking statements, whether as a result of new information, future events or otherwise, except as required by federal securities laws. Specific factors that could cause actual results to differ materially from forward-looking statements include, but are not limited to, statements we make regarding our guidance relating to future financial and operating performance, the effect of economic conditions in the United States and globally, and general industry conditions as they may impact us or our customers, as well as the other important factors disclosed previously and from time to time in our other filings with the Securities and Exchange Commission.